L’histoire des curcubitacées

Les courges d’hiver, d’été (zucchinis) et les citrouilles font partie de la grande famille des curcubitacées, tout comme le melon et le concombre. La famille des Cucurbitacées comprend environ 120 genres et plus de 800 espèces.

Les courges sont originaires d’Amérique Centrale où les fruits et surtout les graines étaient consommés par les Indiens. À l’époque, les courges contenaient très peu de chair et servaient principalement d’ustensile de cuisine, d’instruments de musique et même de gourdes pour le transport des boissons.

Si la courge est originaire d’Amérique, c’est surtout en Europe que l’évolution des formes qu’on connaît aujourd’hui a pris forme. C’est à Cuba en 1492 que Christophe Colomb a découvert les courges et c’est en 1535 que Jacques Cartier les a découverts dans les jardins de certains peuples iroquois près de Québec. Antoine Nicolas Duchesne, agronome du Jardin du Roi à Versailles, a repris les noms et organisé la classification de plus d’une centaine de courges du genre Cucurbita, appuyées de 258 dessins, dans son ‘’Histoire naturelle des courges’’ publiée en 1786. Charles Naudin contribua également à distinguer plusieurs espèces de potirons en 1860.

À l’époque, on laissait les courges parvenir à complète maturité avant de les consommer, ce qui améliorait les rendements et facilitait la conservation. Récoltées à l’automne, on les dénomme ainsi courges d’hiver. Les courgettes, également appelées courges d’été, sont apparues au 18e siècle, alors que les Italiens eurent l’idée de consommer une des variétés de courge avant complète maturité. Avant la propagation des courgettes en France au début du 20e siècle, celles-ci portaient jusqu’alors le nom de courge d’Italie. C’est en 1930 que le nom courgette apparut et depuis, ce légume-fruit est un incontournable de la cuisine provençale.

Étymologie

Le mot « courge » vient du latin cucurbita qui a également donné le mot « gourde » en français. Les Anciens ne connaissant pas les courges, découvertes à l’époque de Christophe Colomb à la fin du XVe siècle, le terme cucurbita désignait alors les gourdes, seules connues en Europe à cette époque (également appelées calebasses ou courges bouteilles (genre Lagenaria) Ce n’est qu’au XIXe siècle que l’utilisation du terme courge a été généralisé en France pour désigner les courges actuelles, une fois la classification botanique relativement stabilisée.

Le mot « citrouille » quant à lui dérive du latin citreum, citron, par analogie de couleur.